Une passionnée…à la plume trop leste


Partisane, mais à quoi?

Http://lapartisane.unblog.fr, on dirait que c’est le blog d’une écrivaine, passionnée, engagée, à le lire, on croirait surement qu’il s’agit d’une politicienne réfléchie, consciente du sentiment de l’appartenance, sachant ce que ça fait que de faire partie d’une communauté, un clan, une société, en parfaite connaissance du sens d’ « APPARTENIR », il y en a, qui penseront que s’appeler partisane, est une façon parmi d’autres, de faire embellir son blog et le rendre plutôt attractif, un moyen d’emballer des idées citoyennes et patriotiques, de faire avancer des pensées saines et « propres », en guise de tentative de se creuser une place, un statut cybertique, de le faire balancer à chaque fois qu’on a besoin d’esthétiser sa personnalité intellectuelle face à autrui. 

A toutes ces personnes, je dis que vous avez amplement, bonnement, parfaitement tort, ça m’est désolant de vous avouer que vous n’avez quasiment aucune idée du mot « partisan » et ça m’est encore plus amère de vous annoncer que moi non plus. 

Par conséquent, il me semble qu’il est temps de partir à la quête de la partisanité, comprendre ses travers, déguster son goût, déceler son mystère. Le mot partisan tel qu’il est défini aux dictionnaires est le fait d’être favorable à un courant, se porter attaché à un parti, une cause, ou encore une doctrine, ça consiste tout simplement à défendre un principe, une idéologie ou encore une opinion, en voilà des définitions archaïques, ordinaires, n’ayant rien de concret, de tangible, d’empirique, en les lisant, on a l’impression que d’être partisan, « partisane » dans mon cas, est un fardeau, une mission n’ayant pour aboutissement que de défendre quelle que chose qui n’est pas la notre, et qu’on est en revanche forcé de conserver, en voilà des définitions qui au lieu de nous encourager à vouloir rester ou devenir partisan(e), nous inhibe, mieux encore, c’est pourtant l’effet contraire qui surgit, ce sentiment de rébellion, de refus de défendre ce qui ne nous est pas patrimonial, cette volonté de s’évertuer, de chercher une cause personnelle, à laquelle on voudrait bien adhérer. 

A mon sens, être partisan, c’est plus large, plus profond, plus dimensionnel, ça demeure loin d’être cerné par une simple idée, un lieu géographique bien précis, ou un moment donné, être partisan, ce n’est d’autre, que de n’appartenir à rien, se déchainer de toutes contraintes, aucune astreinte, pas de violence ni d’assujettissement, être partisan, c’est mener un quotidien libre, affranchi, c’est se porter responsable de ces actes, n’avoir de compte à rendre à personne, devoir le respect aux autres, c’est savoir partager, donner et recevoir, défendre tout ce qui est vrai et vérace. 

Http://lapartisane.unblog.fr, c’est être partisane, à la parole libre, à l’amour, à la vie …. 


Les maux du coeur |
Mes mots... |
leidgens |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | D'une année à l'autre..., d...
| My Brain Write
| "En lisant, en écrivant"